Département et propagande électorale

Quand le département utilise les fonds publics pour faire de la propagande électorale

De nombreux Cergyssois ont fait part de leur étonnement en découvrant dans leur boîte aux lettres une enveloppe du Conseil départemental. Ils ont ainsi pu lire le courrier adressé par le président du Conseil départemental du Val-d’Oise à l’ensemble des habitants de la ville.

Cette lettre, imprimée et distribuée au frais du contribuable Valdoisien, vient en réponse à  l’édito du maire publié dans le magazine Cergy Ma Ville d’octobre 2016. Dans cet édito, Jean-Paul Jeandon, maire de Cergy, écrivait : « le département a choisi d’augmenter la taxe foncière de 30% en 2016. Un chiffre considérable dans cette période où la pression fiscale étouffe les citoyens. La facture sera donc de 70 millions pour les contribuables Valdoisiens, soit plus de 100€ par ménage. »

La lettre du président du département, document politique, distribué à quelques mois de la présidentielle et des élections législatives tente de justifier les augmentations d’impôts imposées à l’ensemble des Valdoisiens en dénonçant la politique gouvernementale. Mais le groupe des élus socialistes et apparentés du conseil départemental du Val-d’Oise avaient estimé les besoins réels de financement à hauteur de 40 M€. Et, le gouvernement actuel a proposé un plan de reprise du RSA, refusé par le conseil départemental.

L’honnêteté intellectuelle veut que l’on ne parle pas de pourcentage, mais de sommes payées en euros. Ainsi, entre 2015 et 2016, la taxe foncière a augmenté de 108 euros par la volonté du département, de 46 euros par celui de l’agglomération de Cergy-Pontoise, à l’unanimité des maires Cergypontains et de 0 euro par décision de la ville Cergy. La gestion du département par la droite depuis 2011 se traduit pas une augmentation des impôts de 163 euros pour les ménages Valdoisiens. 1

Parallèlement, les subventions de fonctionnement du département à la ville sont passées de
1 124 128€ en 2011 à 20 185€ en 2016. Nous notons tout particulièrement l’absence de financement de l’Aren’Ice par le conseil départemental.

 

Enfin, prenant en compte le caractère politique de cette lettre et vu l’utilisation qui en est faite par le site du parti «Les Républicains» de Cergy, nous rappelons qu’il est susceptible  que les coûts d’impression et de distribution de ce document soient inclus dans les comptes de campagne des candidats «Les Républicains» sur les deuxième et dixième circonscriptions du Val d’Oise.

 

Jean-Paul JEANDON, maire de Cergy et premier Vice-Président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise

Jean-Pierre MULLER, Maire de Magny-en Vexin, Président du Groupe d’Opposition au Conseil départemental